Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Rendez-Vous Coaching et Bien-Être
  • : Coaching de vie - développement personnel.Ce blog est le votre. Des pistes, des lectures et des réflexions mises à votre disposition pour vous aider peut-être à mieux vous connaître, et avancer plus librement dans votre vie. Merci à Vous... rendezvouscoaching.wix.com/energie
  • Contact

Recherche

12 mai 2018 6 12 /05 /mai /2018 22:13

 

L'inconscient une face cachée de notre esprit, qui a enregistré tous les événements de notre existence. L'inconscient n'a pas d'âge.

Témoin de notre passé, il façonne notre avenir. Il est mémoire du tout, du corps autant que du cerveau.

L'inconscient est semblable à une lettre incompréhensible, cryptée, qui pourtant, programme l'avenir.

Il contient les conflits de la petite enfance qui demeurent bien vivants, donc actifs dans le psychisme de l'adulte.

 

L'inconscient communique en langage codé:

 

· actes manqués

· lapsus

· symptômes

· répétition de conduites d'échec

· rêves

 

Tant qu'on ne prend pas conscience du caractère répétitif, maladif de nos échecs, ils se rappellent à nous sans pitié.

Ils insistent jusqu'à ce qu'on réalise qu'ils sont autant de messages à déchiffrer.

Les symptômes physiques (maux de ventre, migraines, ...) ou psychiques (échecs, inhibitions, angoisses) commémorent des blessures secrètes, des traumatismes.

Ils nous disent qu'à un moment donné de notre vie un événement (parfois anodin mais déclencheur) a creusé une faille en nous.

Ils sont des parties de temps... figées, cristallisées, qui exigent d'être reconnus. 

Il faut évacuer la valeur émotionnelle de l'événement traumatisant (ce qui est différent d'en parler) afin de libérer le stress qu'il contient et qui nous rend répétitif.

Si on ne peut pas changer le passé on peut apprendre à le lire autrement.

En fait, nous croyons que nous ne changeons jamais mais que nous devenons plus conscient de nous-même, donc plus ouvert à ressentir la joie autant que la peine.

Celui ou celle qui apprend à dialoguer avec son inconscient, sera en mesure de prendre véritablement sa place et de se réaliser pleinement.

 

Reperer vos mécanismes d'auto-sabotage :

Un dialogue intérieur négatif : critique, jugement, excuse, etc.

Un sentiment de frustration, d’inquiétude, d’indécision, de confusion, de compulsion, …

Une situation problématique qui se répète …

Un seul de ces facteurs indique la présence de l’auto-saboteur. Mais bien entendu, ils sont corrélés : le discours intérieur négatif entretient le sentiment désagréable, ce qui va amener une situation problématique à se répéter encore et encore jusqu’à ce que le mécanisme d’auto-sabotage qui l’a déclenché cesse enfin.

Et pour faire cesser ce mécanisme, il est nécessaire de comprendre que :

Derrière les histoires que raconte l’auto-saboteur, il y a des fausses croyances, des croyances limitantes sur vous, sur les autres, sur la Vie…

L’auto-saboteur est un mécanisme fondé sur la peur. C’est pour cela que vous ne vous sentez pas bien dès que vous adhérez à son discours.

Ce n’est pas ce que dit l’auto-saboteur qui est important mais pourquoi il le dit. À la base de l’auto-saboteur, il y a des besoins insatisfaits, notamment un besoin d’acceptation. Il y a un appel à l’Amour, il y a un vrai message à écouter.

Même si ce mécanisme d’auto-sabotage semble s’opposer à Vous, il y a une intention positive à la base. C’est seulement sa manière d’agir qui n’est plus appropriée. Et c’est Vous qui l’avez créé comme cela. C’est donc à vous de le recréer autrement.

 Comment vous libérer de l’auto-sabotage

Dans cette partie, vous allez découvrir les 3 types d’auto-saboteur , mais surtout, par quels moyens simples, comment vous pouvez vous libérer de son emprise.

 

Reprenez maintenant les situations où vous avez repéré qu’il y avait un mécanisme d’auto-sabotage en oeuvre et répondez à ces questions :

S’agit-il d’un auto-saboteur de type “Victime” ? Ressentez-vous de la culpabilité ? Êtes-vous résigné ? Avez-vous l’impression d’être victime de personnes, d’évènements ? Ou que vous n’avez pas de chance ? Avez-vous l’impression d’avoir tort ?

S’agit-il d’un auto-saboteur de type “Bourreau” (ou persécuteur) ?  Vous sentez-vous en colère ? Êtes-vous dans la critique ou le blâme ? En voulez-vous à quelqu’un pour ce qui vous arrive ? Avez-vous l’impression d’avoir raison ?

S’agit-il d’un auto-saboteur de type “Sauveur” ? Vous sentez-vous supérieur aux autres ? Êtes-vous gentil ou sympathique pour plaire aux autres ? Avez-vous plein de “bonnes” raisons de faire ce que vous avez fait même si ce n’est pas aligné sur vos valeurs ou vos désirs profonds ?

Plus vous savez de quel type est cet auto-saboteur, dans quelle situation il se manifeste et comment il fonctionne, moins il a de pouvoir sur Vous. C’est la première clef pour vous libérer de l’auto-saboteur : le voir. Si vous le voyez, c’est que vous êtes conscient, et c’est aussi que vous n’êtes pas l’auto-saboteur.

Environ 50 % du travail nécessaire pour vous libérer de l’auto-sabotage consiste juste à observer ces mécanismes, car vous cessez alors de vous identifier à ceux-ci. Cette pratique a aussi l’avantage d’être la plus simple.

La prochaine fois que votre auto-saboteur reviendra, pour vous critiquer par exemple, contentez-vous juste de l’écouter. Ne dites rien ou juste “Ah bon ?”, restez présent et souriez-lui. Vous verrez que ce dialogue interne s’arrête tout seul quand il n’est pas alimenté, mais juste observer.

L’exercice qui consiste à donner un petit nom à votre auto-saboteur va aussi dans ce sens : si l’auto-saboteur a un nom, c’est qu’il n’est pas Vous. De plus, cela va vous aider à le repérer la prochaine fois qu’il viendra vous raconter ses histoires. Et si vous avez choisi un nom humoristique alors cela indique vous cessez de prendre ses histoires au sérieux, l’emprise de votre auto-saboteur interieur va en être sérieusement diminuée.

Bien entendu, en fonction du type d’auto-saboteur auquel vous avez à faire, vous allez lui donner un nom différent. Vous devriez donc avoir au moins 3 noms correspondant aux 3 types d’auto-saboteur. Comprenez : il n’y a qu’un mécanisme d’auto-sabotage, mais votre auto-saboteur peut avoir bien des visages.

 

Partager cet article
Repost0
Published by rendezvousbienetre